Rendez-vous en terres inconnues

Vous connaissez tous cette merveilleuse émission où les stars sont invitées par un animateur à participer à une semaine dans un coin du monde coupé de la vie ordinaire?

Je suis sûre qu’en lisant ce spot Gégé ou Najate sourient déjà. Ils savent déjà.
Sûre que Najate ( devant moi entrain d’endormir un enfant qui n’est pas à elle) se doute déjà que j’écrirais sur cet instant magique….

Rdv en terres inconnues- Partie 1

C’est l’histoire de notre voyage au coeur du Rif, nord du Maroc.

Najate nous avait promis de nous emmener sur les terres de son enfance. Elle a tenu ses promesses. Nous sommes ce soir dans un des endroits qu’on n’aurait JAMAIS connu sans elle, ni sans le camion « taxi » dans lequel nous sommes montés à 14 (Ben et Marin sur le toit) , ni sans cette famille généreuse de M’châa qui nous accueille (bsaha à eux) .

Hier nous préparions notre voyage: sacs, repos, timing. Ce matin nous étions levés à 6h30, partis à 7h, à 11 .

  • Passage obligé à la police locale pour déclarer le passage d’une famille de touristes.
  • Passage au marché local récemment inondé et donc boueux (genre gadoue recouvrante).
  • Passage au district local pour garer notre camion.
  • Et embarquement pour le long voyage en terres inconnues!!! Yalah! Safé!

Impossible de prendre notre camion sur ce genre de routes ravinées (pour ceux qui connaissent: pire que celle de la Bastide et en plus long, env. 30kms)
Le camion du neveu sert de taxi pour nous tous plus les autres et pour toutes les courses.
Les enfants avaient en garde une femelle pigeon qu’ils ont surnommée Hora (liberté… caustique pour le sort qui l’attend).
Le chemin a eu pour aboutissement une maison, la maison familiale, dans laquelle Générosité est le point d’honneur.

Terres inconnues c’est notre rencontre avec une famille et famille de la famille et famille de la famille de la famille… tout en arabe avec 2 traducteurs.
Une seule caméra, la notre, de temps en temps voleuse d’images.
Tous enfermés tout juste arrivés. La pluie prévue est bien là, le vent est tellement fort qu’il fait voler les rideaux à l’intérieur.

Nous 4, nous comprenons le sens large de ce qui se dit, mais l’arabe est encore plus inconnu pour nous que le portugais.
Nos sacs à dos faits à la va vite sont quasiment inutiles . Nous ne sommes pas équipés pour ce climat, sauf les bottes!
Cette semaine nous promet des expériences sûrement inoubliables et surtout uniques.
Le Maroc continue de nous dépayser, de nous transformer.

Ben rigole bien en me regardant supporter cette expérience telle la princesse aux petits pois dans un film de Kusturitza. Les enfants, mes meilleurs modèles d’adaptabilité me ressourcent.

Point mektoub: nous apprenons à l’instant que le Hammam el Passatine où les gars étaient hier a brûlé aujourd’hui….
Point mektoub 2: la pluie est tombée juste au moment où les gars venaient de descendre du toit du camion…

Rdv en terres inconnues- Partie 2

C’est la première fois! Nous nous faisons invités par l’école du village!!! Les enfants de ce petit coin perché sont 31 dans la classe. Ils voulaient nous rencontrer parce qu’ils nous avaient vus au marché le matin. La maîtresse les a vus tellement excités qu’elle nous a fait venir.

Ils nous ont posés des tas de questions, c’était très drôle: est ce que vous priez? Pourquoi vous êtes venus ici? Est ce que vous avez déjà vu le Coran? Est ce que vous savez lire l’arabe?

Mais quand nous avons osé dire que nous ne croyions pas en un dieu en particulier, 2 secondes de silence se sont faites entendre. C’est limite impensable pour eux. Et puis Luis a demandé s’ils avaient des récréations et à quoi ils jouaient. (Au bille!!!!). Sur la photo on peut voir aussi les belles couleurs des murs.

Imaginons qu’une famille de marocains soit en vacances dans un petit village, est ce que la maîtresse enverrait 2 élèves les chercher et les faire venir pour leur souhaiter la bienvenue ?

Ça nous bluffe tous les jours cet esprit d’accueil très naturel dans ce pays, et peut être plus qu’ailleurs à M’Châa.
« Rentrez boire un thé, restez manger » et en 5 minutes, des petits et grands plats sont joliment disposés.

Les enfants ont leur dose de bisous, de caresses de cheveux. Un marchand aurait bien acheté Luis. Comme le prix ne nous convenait pas, on a refusé!!!

Nous venons de passer 4 jours au milieu du Rif. Et ils étaient pour nous la vraie imprégnation dans le pays.

Le soleil s’est levé mardi matin. La pluie s’est arrêtée. Et la chaleur marocaine nous a enveloppés. La-haut les traditions de la vie rurale sont très respectées.
Ben est passé en mode djellaba (voir photo) , les enfants trouvent qu’ils sont tellement bien dans leurs bottes de pluie qu’ils se sentent comme dans des baskets. Trop class’ !!!!
On a cuisiné, fait du pain et utilisé le four en terre de la voisine.


Nous avons goûté à toutes sortes de plats traditionnels et de boissons en tout genre.
Le neveu Bilel nous a fait chanter et rire. C’est lui aussi, avec son humour qui peut rire et faire un sketche à propos des wc… a l’occas’ on vous fera un brieffing .

Merci à Fatma surtout, pour son accueil et à Najate de nous avoir amenés chez elle.
Le reste en photos toutes pleines de couleurs.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s