Elle descend de l’Erg Chebbi en Dromadaire, hip, hop!

En arrivant à Merzouga nous savions que nous allions dans le désert de sable du Maroc. Le désert (dans le sens végétation rare), on y est depuis la région de Midelt. Les cailloux de l’Atlas, du moyen à l’anti-Atlas, des kms devant nous de … rien… et puis….

Le sable!

C’est fou l’effet que produisent ces couleurs, jaune orangé presque rouille, des montagnes de grains formant devant nous des tas fluides de formes découpées par le vent. C’est proche du gâteau, proche d’une douceur, proche d’un état liquide.

Les dunes présentes devant nous reflétant le soleil à chaque moment différemment, nous procurent un bonheur incomparable.

2ème bonheur, marcher dessus, dedans, à travers.

Et en chameau, non, en dromadaire, car une bosse.

Notre passe-temps favori, le Geocaching

Les dunes brûlantes la journée, attendant l’heure parfaite, nous décidions d’aller chercher une petite géocache. Ah, tiens ça faisait longtemps! Et nous n’en avons encore jamais parlé!

Je crois que nous venons de participer à la meilleure cache que nous avons eu depuis le début.
Il nous a fallu chercher Moha (comme s’il n’y en avait qu’un), parler à des tas de femmes, enfants, commerçants, en anglais, français et un chouïa arabe… dans les ruelles des petits ksars de Merzouga sans rien trouver Whallou!
Une dame nous a offert un pain, d’autres dames se sont mises à chercher avec nous et là hop, mais oui, Moha, Moha Hadi, Moha de la femme, de l’autre côté de la palmeraie. Moha de la famille Amraoui (ça nous rappelle quelqu’un).
Nous voilà parti de l’autre côté de la palmeraie, escorté par un guide au schech géant sur la tête en mobylette, dans des ruelles éloignées où nous ne serions pas allés sûrement.
Nous voilà entrain de taper à une porte d’une petite maison berbère.
Me voilà poussée par le reste de la famille (va voir si c’est bon, toi).
Me voilà dans les Bras d’une dame, entrain de me bizouter et me dire que oui, c’est la maison de Moha, « mais il n’est pas là ».
Et me revoilà avec le fameux Moha au téléphone entrain de me dire que la cache est dans la chambre où l’on boit le thé.
Et voilà!…….
Nous sommes restés, invités à boire le thé, à manger une pizza berbère (sorte de calzone au pain plat).
Toute la famille de la grand mère au plus petit bébé était là, autour de nous, essayant de nous comprendre.
L’oncle est arrivé, il est directeur de l’école. Il parle français.
Encore une bonne raison d’aller visiter une école!
C’était de loin donc, notre meilleure géocache!!

L’ascencion de LA dune bien équipés

Nous avions à notre programme l’ascension de la dune et avant… l’achat de nos Chechs!!!!
J’ai acheté du tissus au mètre à faire tremper une fois pour lâcher son surplus de bleu (selon le vendeur: bon prix, bonne qualité)… à voir la photo de mes mains, vous pourrez imaginer le fameux surplus…
Et puis, nous avons osé… à Meknez la calèche, alors à Merzouga… les dromadaires!!!!
Expérience unique pour les enfants.
Et cette ascension! Et cette descente!!! C’était le pied (nu!)

Aujourd’hui nous repartons vers l’Atlas pour marcher au coeur des gorges de Todrâa.

Maroc Merzouga drapés

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s