Les studios de Ouarzazate se méritent

Nous arrivons des gorges du Todgha et les palmiers, des gorges du Dadès et ses canyons, nous voici à Ouarzazate et ses studios de cinémas!

Mais d’abord on marche!

Nous avons fait marcher les enfants pendant 3 jours, dans les gorges du Dadès, heureusement avec un jeune garçon du village qui a bien voulu faire notre guide dans le canyon.

Nous savons qu’ils apprécieront plus les studios d’Astérix et Obélix…c’est sûr…

On ne peut pas concurrencer devant des sphinx et palais de Cleopatra en papier mâché sur lesquels on peut monter en plus !


À Tinghir nous avons rencontré Mohamed (qui, pour l’info s’appelle Mohamed comme tout les ainés de la famille sans exception) qui nous a fait rencontré des femmes berbères à ma demande, qui tissaient. Je suis extrêmement heureuse, elles nous ont montré leurs métiers à tisser, leurs quenouilles pour enrouler le fil de laine, comment elles brossait chaque touffe de laine.

Et puis nous avons craqué… Marin voulait les aider et avait une petite cagnotte. Il s’est donc acheté son tapis, son propre tapis tout doux en laine d’agneau! Nous avons choisi ensemble un petit tapis pour le couloir de notre camion. Et nous somme repartis satisfait d’avoir aidé des femmes seules à vivre de leurs propres moyens.

C’est ce qui me fait souffrir ici… la condition des femmes. .. la liberté de vivre ou non avec un homme, la liberté de travailler, la liberté de choisir sa vie… elles ne l’ont pas vraiment encore. Il faut être forte pour sortir du lot, des moeurs. C’est comme partout, les humains ont du chemin à faire encore!
Malgré cette petite pensée, le Maroc nous régale quand même! Nous pensions rester 1 mois, nous y restons encore 1 mois de plus, en visitant plus longtemps le sud. Il fait beau, chaud, sandales, bob, et t-shirt à manches courtes. Les paysages géants paraissent complètement sur-faits! C’est un peu sorti d’un livre et nous là -dedans on n’y croit pas. On fait whouahouh à chaque instant.

Et après on se pose à Taroudant!

Bon, c’est pas à côté, mais la température grimpait et il fallait qu’on commence à se rapprocher de l’océan!

Taroudant, la belle Taroudant!
Première ville de notre étape où l’on se sent aussi bien.

La chaleur est très présente, nous commençons à sacrément adapter notre rythme de vie.
Nous avons rencontré Denis et Nicole, un petit couple de retraités en camping-car qui passent leur temps à nous donner des bons tuyaux au Maroc. Il sont habitués, ils ont leurs marques, ils passent l’hiver dans le sud depuis 10 ans et remontent tranquillement en France (comme des milliers de retraités français)

Et finalement cette petite ville nous a accordé le repos escompté et avec toutes les astuces de Denis, nous avons même fait plein de réparations (évier, barrières sécurité des lits, remplissages bouteilles de gaz…).

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s