Le passage des baleines…

Graph d’une baleine à bosse sur la plage de Tipaniers, Moorea

En Polynésie, la fin de l’hiver et le début de l’été est rythmé par le passage des stars des mammifères marins: les baleines !!!

Comme nous avons la chance extraordinaire de vivre sur l’eau, nous sommes en contact avec tout le réseau de ceux qui vivent et/ou travaillent sur l’eau, c’est un peu « radio lagon ».

Dès qu’une baleine est visible (un souffle, une bosse, une nageoire caudale), dans la baie, nous dégainons nos jumelles, nous nous approchons (à plus de 300m c’est la règle) avec l’annexe et nous l’attendons.

Le plus chouchou dans l’histoire, c’est que ces baleines sont souvent accompagnées de leur petit qu’elles éduquent à l’apnée pour leur prochain voyage.

Ce moment est court, bref mais tellement intense.

J’ai vécu autant d’émotions en rencontrant un éléphant en Inde qu’en nageant avec une baleine à bosse.

Whale watching ou pas ?

Nous avons réfléchi pendant 1 an et demi pour choisir ou non de payer une sortie baleine à notre famille.

Le choix est compliqué et nous ne voulions pas juste faire cette sortie par pure tentation égoïste d’aller s’approcher de la grande, majestueuse et belle baleine.

Nous avons choisi Scubapiti, un club de plongée et sorties baleines en snorkeling, de Moorea.

  • Prêts de combinaisons, palmes, masques.
  • Petit topo autour de la nature du mammifère et de ces caractéristiques.
  • Procédure de mise à l’eau.
  • Au Top on plonge tous ensemble.

Henri le moniteur nous a inspiré confiance, nous l’avons suivi jusqu’à un endroit où il avait vu des baleines plus tôt.

Elles étaient au repos, 2 baleines toutes seules, qui paraissaient posées au fond sans bouger. Nous étions juste au dessus. Pendant un moment j’ai eu l’impression qu’elles se reposaient sur le fond, à 10 m de nous. Henri a précisé à ce moment là que nous étions au dessus de 300m de profondeur, que les baleines stationnaient à 15m !

La mise au point était difficile, nous devions faire focus sur elles, à travers l’eau, nous oublions tous nos autres sens. Nous ne ressentions plus le froid de l’eau, ni la houle courte et nous n’entendions plus que le bruit du silence du fond.

Action, elle remonte

Photo amateur avec notre petit Olympus.

Tout à coup, l’une a bougé, elle est remontée, l’autre a suivi. Je ne savais plus s’il fallait que je regarde dans l’eau ou hors de l’eau, je la regardais dans son œil droit. Elle était à l’horizontale devant moi.

Rien ne pouvait me distraire de cette vision.

Les enfants suivaient. (On a l’habitude d’en tenir un chacun pour profiter du spectacle, pour pouvoir être autant ébahis qu’eux devant des événements extraordinaires. On ne se soucie pas de savoir où ils sont. On les tient, ils nous tiennent.)

Ces premières baleines devant nous ont soufflé, nous nous sommes retrouvés à nager dans un bain de confettis très fins. Des confettis ??? Un peu comme l’eau de lavage de leur nez !

Elles ont nagé et replongé. Dos rond, la bosse et hop petit coucou de la caudale. Nous sommes restés pour 4 de ces mouvements. Entre chaque apnée il se passe entre 20 et 25 minutes. Nous sommes restés 2h en plein océan sans voir le temps passer.

Le rêve.

Pour une réservation confiance

Scubapiti https://www.scubapitimoorea.com/fr/

Je leur pique une photo, même si je préfère la mienne parce que j’y étais. Mais une belle photo sous-marine, c’est quand même fantastique !

Baleine à bosse du site de Scubapiti Moorea

Une réflexion sur “Le passage des baleines…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s